PhotoVincent.png

Né en région parisienne, Vincent Renaud débute sa vie musicale au CNR de Rueil-Malmaison par l’étude du piano, avant d’être admis au CNSM de Paris dans les classes de cor, puis d’harmonie et de contrepoint. Durant cette période, il se produit avec de nombreuses formations telles que l’Opéra National de Paris, l’Orchestre National de France ou l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, lui permettant ainsi de côtoyer des personnalités marquantes du monde musical (Seiji Ozawa, James Conlon, David Zinman, Yuri Temirkanov, Emmanuel Krivine, Lawrence Foster...).

Il se tourne alors vers la direction d’orchestre avec Adrian McDonnell, discipline pour laquelle il obtient quelques années plus tard le Master de Direction d’Orchestre de la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de Laurent Gay.

Attiré par l’approche pédagogique, Vincent Renaud est nommé en 2004 directeur musical du Jeune Orchestre Symphonique Maurice-Ravel et de l’Orchestre d’Harmonie de Levallois. Il co-organise alors en collaboration avec les choeurs Francis Bardot deux tournées de dix concerts au Canada et aux Etats-Unis (Montréal, Québec, Boston, New-York...) durant les étés 2007 et 2009.

Vincent Renaud fait ses débuts avec l’Orchestre Lamoureux à Paris, au Théâtre de l’Athénée, pour la création de l’opéra La Cantatrice Chauve du compositeur franco-américain Jean-Philippe Calvin, récompensé par le prix de la révélation 2010 lors de la cérémonie des Orphées d’Or.

Son goût pour les différentes esthétiques musicales lui permet de se produire avec des artistes issus d'horizons divers tels qu'Agnès Jaoui avec l'Orchestre Lamoureux au Théâtre des Champs-Elysées en 2010, le groupe britannique Archive au Grand Rex avec cette même formation en 2011, ou bien le célèbre violoniste de jazz Jean-Luc Ponty avec l'Orchestre Pasdeloup au Théâtre du Châtelet en 2012.

Vincent Renaud a déjà dirigé, entre autres, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre Régional de Cannes PACA, l’Orchestre Régional de Basse-Normandie, l’Orchestre de Besançon Franche-Comté, l’Orchestre Lamoureux, l’Orchestre Pasdeloup, l'Orchestre Colonne, la Musique des Gardiens de la Paix, l’Orchestre de la HEM de Genève, l’ensemble Court-Circuit…

Dans le domaine lyrique, il collabore régulièrement avec l’Opéra National de Lyon (Vie Parisienne de J. Offenbach, L’Enfant et les Sortilèges de M. Ravel, Le Nain d’A. Zemlinsky, Claude de T. Escaich, Dialogues des Carmélites de F. Poulenc, Le Comte Ory de G. Rossini), ainsi qu’avec le Theater Biel-Solothurn (Otello de G. Rossini).

En 2010, il est lauréat du Concours International de Jeunes Chefs de Chenôve avant d’être finaliste, en 2011, du 52e Concours International de Jeunes Chefs d’Orchestres de Besançon.

Vincent Renaud reçoit en 2012 le Prix Talent chef d'orchestre décerné par l'ADAMI.